Analyse: Jhony Placide entre gloire et déclin? 

Après avoir réussi ses 2 matches contre la Grenade: respectivement (1-3), le 4 septembre 2015 à Saint Georges et (3-0), le 8 septembre au Stade Sylvio Cator, donnant ainsi accès au 4e tour de la coupe du monde Russie 2018 avec la sélection haïtienne dont il est capitaine, Johny Placide était sur un nuage et même avec son club mais de nos jours il n’a même pas sa place sur le banc de Reims.

Dans la Ligue 1, il avait encore marqué les esprits, non seulement l’année dernière il s’est permis de stopper un pénalty de Zlatan Ibrahimovic et à la fin de ce match, la star Suédoise s’était dirigée vers lui pour lui serrer la main. Durant les mois écoulés, il sortait du grand jeu pour défier les attaquants, on pourrait dire qu’il a connu l’apogée, figurant à chaque journée du championnat de France dans l’équipe type de quasiment tous les médias, Johny aidait le Stade de Reims énormément où ce club s’était pointé à la troisième place de la Ligue 1.

S’est- il affolé parce que tout le monde parlait trop de lui? En tout cas depuis lors, il est devenu l’ombre de lui-même en enchaînant des contre-performances, ses arrêts d’acide tuent personne, sa place était sur le banc, voire même écarté du groupe pour ses mauvaises performances réalisées, il a encaissé des buts stupides.

Le 13 novembre 2015 , les éliminatoires de la coupe du monde Russie se poursuivaient face au Costa-Rica et le portier du Stade de Reims sur une frappe que même un amateur aurait pu capter sans trop de difficultés, c’était le contraire pour notre numéro 1 qui a mal répoussé le ballon et le Costa Rica marque et gagne la partie. Haïti avait encore encaissé un but à cause de son maladresse, le point du nul nous a filé, ça qui aurait pu changer beaucoup de choses pour la suite de ces éliminatoires.

Le 25 mars 2016, Haïti recevait la Jamaïque , plus de 30 ans, pas une seule victoire face à cette équipe , ça devrait motiver nos joueurs, ils avaient tout le soutien du public, mais héllas!!! Pas un seul n’avait compris l’enjeu et l’importance de ce match. Avec un Jonhy Placide moribond, Haïti avait encore encaissé un but complètement stupide, alors qu’il avait fait des déclarations, qu’il allait tout donner mais c’est la Jamaïque qui a fait une victoire de plus. Faut-il continuer à être perdant quand il joue?

En tout cas, Placide  ne fait plus l’unanimité dans les cages de la sélection haïtienne de football. Est-il le meilleur existant à ce poste si on tient compte de ces résultats? Si la sélection est composée par les meilleurs, on en doute fort qu’il ait toujours sa place. Si oui ce ne serai que sur le banc des remplaçants. Peut- on rester sur les parades face aux moins de 23 ans du Méxique en 2008? À ce moment il était pour Haïti ce que la grâce est aux chrétiens. Si on persiste dans l’erreur, ça devient diabolique et on perdra à chaque fois, quand est-il pour la Copa America centenario?

 

Par Stever Zephirin

 

À lire aussi:

Comments

comments