Foot: Alec Philippe, fils d’un politicien mais lui, footballeur

Par Gary Eliézer

Ce vieil adage qui dit tel père, tel fils semble n’est pas trop ou pas encore valable pour les Philippe. Il s’appelle Alec et il est le fils du leader du Front de Reconstruction Nationale (FRN) et chef de l’insurrection anti-Jean Bertrand Aristide en 2004, Guy Philippe, mais le jeune homme de 18 ans, footballeur de son état, est dèjà considéré comme un grand espoir dans ce sport aux États-Unis.

Né le 15 septembre 1997 à Port-Au-Prince, Alec Philippe qui, a passé une bonne partie de son enfance dans des pays hispanophones (Équateur et République Dominicaine) est sous les feux de la rampe depuis l’année 2015, période de sa dernière année de “High School.”

Se retrouvant aux États-Unis depuis son adolescence pour continuer ses études, le rejeton de l’ex-commissaire de la police haïtienne qui évoluait à Marquette University, a connu une année 2015 exceptionnelle avec de nombreux trophées.

Un sens de but parfait, cet attaquant de 6 pieds 2 a tout simplement découragé tous les défenseurs adverses la saison dernière dans la Division 1 state (championnat de High School) en inscrivant 27 buts et en distillant 12 passes décisives dans une série de 22 rencontres disputées avec l’équipe de son école, Marquette University qui, a remporté du même coup le championnat avec une statistique de 20 victoires pour 2 nuls.

Un exploit qui ne passe pas inaperçu. Il a été élu meilleur joueur de l’année par l’Association des entraîneurs de l’état de Wisconsin et par le journal de Milwaukee, Sentinel, il a reçu également le prix Gatorade, récompensant le meilleur jeune joueur de cet état.

Ébloui par ses performances, le Wright State University l’a déjà signé, avec lequel qu’il va entamer sa formation universitaire. Retenez-bien ce nom car il pourrait être le prochain buteur des Grenadiers (selon son choix) dans les prochaines années.

Share

Comments

comments