Foot- Barrage Caribéen: Haïti gagne mais s’est fait peur!

Par Gary Eliézer

L’équipe haïtienne de football s’est fait peur mais arrive à dominer Suriname (4-2) ce vendredi au Stade Ato Boldon pour son entrée dans le triangulaire caribéen, qualificatif pour le barrage interzone de la Gold Cup 2017. Après avoir mené 4-0, le onze national a encaissé deux buts dans les 5 dernières minutes.

Les Grenadiers ont réussi leur entrée dans ce triangulaire et ont fait preuve d’une belle efficacité (4 buts) ça qui n’était plus arrivé depuis le 10 octobre 2014, pour cette occasion, ils s’étaient imposés (4-2) contre la Barbade au Stade Sylvio Cator à la coupe caraïbe 2014.

Hérold Junior Charles dit Blan Solo a d’abord ouvert le score à la 25e minute avant que le défenseur Andrew Jean-Baptiste, titularisé aux côtes de Mechack Jérôme dans la charnière centrale, a doublé la mise (42e), ainsi la mi-temps.

De retour des vestiaires, Jonel Désiré, a inscrit le (3-0)) à la 48e minute, profitant par cette même occasion pour marquer son premier but en sélection pour sa 5e cape, et Jerney Faerber, contre son camp, a donné la sûreté au score aux Grenadiers (4-0, 80e) mais Guerry  Romondt allait passer une fin de match beaucoup moins tranquille en encaissant deux buts (87e par Dimitri Apai et dans les arrêts de jeu  par Serginio Eduard).

Abandonnés par Patrice Neveu en pleine route, les haïtiens, conduits par Jean Claude Josaphat, ont dû cependant batailler pour rester en vie dans ce triangulaire pour déterminer un vainqueur qui aura à affronter un représentant de l’Amérique Centrale pour le dernier billet de la Gold Cup 2017.

L’équipe haïtienne n’a besoin qu’une victoire dimanche face à Trinidad & Tobago pour valider son billet pour les barrages car il n y a pas de nul dans ces matchs de repêchage.

L’équipe haïtienne:

Guerry Romondt- Mardochée Samuel Pompé, Mechack Jérôme (capt), Andrew Jean-Baptiste, Alex Christian- Sébastien Thurière, Wilguens Aristilde, Derrick Étienne (Romulaire Ambroise), Kervens Fils Belfort (Kenell Listner Pierre Louis), Jonel Désiré (Roberto Louima).

À lire aussi:

Comments

comments