Foot- Barrages Gold Cup 2017: Haïti – Nicaragua: les notes des Grenadiers 

 

Par la rédaction 

La sélection haïtienne prend une sérieuse option sur sa qualification pour la Gold Cup 2017 en s’imposant facilement (3-1) contre Nicaragua dans un Stade Sylvio Cator quasiment plein en match aller des barrages. Dans l’ensemble, tous les Grenadiers ont évolué à un très bon niveau pour ce qui restera comme le plus grand match en Haïti depuis 5 ans.

Steward Céus (6): Face à une équipe du Nicaragua peu agressive, surtout en première mi-temps, le dernier rempart haïtien  n’a pas vraiment été mis à contribution, on ne peut pas le reprocher sur le but de Carlos Chavarilla (85e). Pour sa 10e sélection, il a bien protégé sa cage pendant ses 90 minutes passés sur le terrain.

Réginal Goreux (6): on ne l’attendait pas dans le onze titulaire, mais il a tout de même eu la confiance de Jean-Claude Josaphat sur le côté droit. Le mal aimé du public haïtien n’a pas défié la chronique cependant n’a pas été si mauvais que ça. Bon défensivement mais moins offensivement, le joueur du Standard de Liège a été crédité d’un 6 par notre rédaction pour son match.

Mechack Jérôme (7): À l’unanimité, il a reçu cette note de nos journalistes, le Liancourtois a fait le boulot même s’il était un peu en retard sur l’action menant au but Nicaraguayen, mais bref, comme d’habitude et en bon capitaine il a réalisé un super match en maîtrisant les attaquants des pinoleros et a tenté quelques relances qui mettaient Guerrier et Nazon à leur aise même s’ils n’ont pas pu marquer sur ces actions.

Romain Genevois (6.5): Il n’a pas vraiment été mis en danger par les attaquants adverses mais sur un duel perdu en début de match, Carlos Chavarilla a manqué de peu d’ouvrir la marque, sur la seule véritable action de l’équipe du Nicaragua en première mi-temps (5e). Il a fait quelques bonne intervention mais il reste moins brillant par rapport à Mechack Jérôme. Le défenseur polyvalent qui, auparavant n’a jamais gagné un match avec les Grenadiers (8 rencontres) a mis fin à cette série.

Alex Jr Christian (7): Omniprésent sur son aile, le dossard 22 a brillé dans cette rencontre. Il était très bon dans les duels, les centres et surtout dans son repositionnement après un débordement sur le côté gauche.

Kevin Lafrance (5.5): S’il est bien le meilleur des Grenadiers en club parmi les 21 convoqués, Lafrance n’a pas été excellent pour ce match, souvent mal placé et assez effacé défensivement, c’est une prestation insuffisante pour l’homme aux 31 sélections qui a laissé sa place à Max Hilaire à 11 minutes de la fin.

Sébastien Thurière (6.5): il a livré une performance relativement satisfaisante. Devenu titulaire depuis la prise de fonction de l’entraîneur Jean-Claude Josaphat, le joueur de Sheikh Russell, certes, n’a pas montré des signes de progression dans son jeu, mais a bien aidé Lafrance au milieu du terrain.

Jeff Louis (8.5): Sans doute son plus gros match en sélection. On l’a souvent reproché pour son manque de réussite devant les buts, la preuve en est bien grande, en 30 matchs disputés avec les Grenadiers c’est seulement 2 fois il avait fait trembler les filets; pour ce vendredi il s’offre un doublé (18e, 55e) et trouve le poteau (34e), il est l’auteur de quelques interventions aussi, jouant comme meneur, presque tout lui avait réussi sur le terrain et c’est notre homme du match.

Donald Guerrier (7): Deuxième buteur de la sélection, DG77 a sorti le grand jeu pour ses 70 minutes avant d’être remplacé par Sony Nordé, qui n’a pas manqué son match aussi. Jouant comme ailier droit, le natif Cayen a placé également un ballon sur la barre transversale à la fin de la première mi-temps, il a été bien présent sur le front de l’attaque.

Kervens Fils Belfort (7): passeur sur le but de Wilde-Donald Guerrier, le lion timide a retrouvé son football d’antan. Des passements de jambes, Il a également fait un grand match comme ses coéquipiers sur le front de l’attaque, de bons débordements sur l’aile gauche même si le latéral droit Nicaraguayen était dépassé par les événements.

Duckens Nazon (6): Le chouchou du public haïtien n’a pas livré une copie à la hauteur de son talent. Péché techniquement pour conclure dans la zone de vérité, l’attaquant de Wolverhampton n’a pas impressionné et a été sanctionné d’un 6 de notre rédaction.

À lire aussi:

Share

Comments

comments