Foot – Chili- Interview : Ricardo Adé se sent mieux préparé pour cette nouvelle saison !

Le défenseur international haïtien qui évolue en 2e division chilienne au Santiago Morning, Ricardo Adé, est de retour au Chili après avoir passé les vacances en Haïti cet été et après une saison un peu contrastée.
Interrogé par Haïti-Tempo ce weekend, l’ancien joueur du Don Bosco de Pétion-Ville a déclaré être prêt pour attaquer la nouvelle saison qui commence déja sans oublier de parler du niveau du championnat dans lequel il évolue, l’envahissement du Chili par des Haïtiens et la sélection haïtienne qui est sans activité.

Concernant ma première saison au Chili…

“Je peux dire que cela a été bien grâce à Dieu. Je n’ai pas été blessé, j’ai dû travailler pour une place de titulaire que je garde encore, ce qui a été difficile vu que c’était un nouvel univers pour moi. Je n’ai pas mis beaucoup de temps à m’adapter au climat”.

Les vacances en Haïti…

“C’était intéressant après 4 mois loin du regard de ma famille et mes amis. Ils étaient tous contents de me revoir.
Pour l’instant je suis de retour, je suis plus que prêt, la saison commence déjà. Ce dimanche ce sera notre 3e match, malheureusement nous sommes éliminés en coupe”.

Le niveau du championnat sur tous les plans…

“C’est une ligue très compétitive avec une pléiade de joueurs capables et de bons terrains. Sur le plan financier, pour moi ce n’est pas si mal. Je vais taffer davantage pour survoler la ligue, de quoi en encaisser plus”.

Le Chili envahi par des Haïtiens, s’ils me galvanisent ?

“En fait, dans la zone où le club s’entraine, j’ai toujours vu des Haïtiens et on me dit que c’est là leur “baz”. Dommage je n’ai jamais eu la chance de leur parler. Comme vous le savez, chacun d’entre eux a une ou des raisons qui lui a poussé de migrer. Quand j’y étais fraichement arrivé, j’avais parlé à 2 ou 3 sur Facebook puis je les ai rencontré. Ces derniers ont emmené plus de 20 autres avec eux au stade”.

Si des jeunes Grenadiers peuvent évoluer là où je joue…

“Si on parle de talent, je peux rapidement vous dire oui, mais cela va demander plus que le talent. Il faut savoir le marier avec la réalité du pays. Il faut aussi bien fixer ses objectifs et faire des sacrifices. Mentalement ils devraient être prêts car chaque jour s’ajoute une compétition dans le niveau pro”.

Concernant l’équipe nationale qui est sans activité…

“Cela va mal et très mal. À chaque fois que l’on y repense, on se sent beaucoup plus mal. 2 ans sans activité, nous sommes éliminés de toutes compétitions, je pense qu’il reste à nous (joueurs + dirigeants) de prendre les bonnes dispositions et dissiper ce qui nous voile les yeux, de façon à revenir en forme dans deux ans.”

À noter, le Club Deportivo Santiago Morning débute parfaitement bien l’exercice 2017-2018 avec 2 victoires en autant de match. Ricardo Adé et ses coéquipiers auront pour adversaire Barnechea ce dimanche dans le cadre de la 3e journée de la ‘Primera B’.

 (Propos recueillis par Benson Petit-Clair pour haititempo.com) .

À lire aussi:

Comments

comments