Foot- D1 : Une série des Play-offs ‘’byen konte mal kalkile’’

Par Marc Donald Jean Baptiste

Après 19 journées, Don Bosco, America, Aigle Noir et Racing Club Haïtien sont les 4 qualifiés pour disputer les Play-offs qui détermineront le champion national de la série d’ouverture. Dans une sorte de demi-finale aller-retour, deux équipes seront qualifiées pour la finale dans un système peu utilisé dans le foot moderne : aller-retour, mais la réalité c’est qu’on est en Haïti, et tout le monde s’embarque dans cette dynamique qu’on peut dire sans risque d’exagérer qui frôle le ridicule.

Pour cette année, le football haïtien a connu une nouvelle formule pour déterminer le champion de la saison après 19 journées. D’une part, une formule historique dirait plus d’un, d’autres parts, une formule traduit en créole par quelque fans ‘’Byen kalkile mal konte’’ encore plus tenaces par rapport à l’actualité du moment qui est une sorte d’amalgame entre le tournoi de préparation de la sélection U-23 du 24 au 28 juin, Et un stage de concentration pour les seniors aux USA à partir du 22 juin.11038880_799159876830846_8407840599243416203_n

Si au début, tout le monde était presqu’indifférent par rapport à cette situation, à la fin du championnat les grognes sournois de certains amateurs deviennent des cris alarmants pour poser certaines questions autour de ces Play offs qui se tiendront du 22 juin au 5 juillet 2015.

Dans cet exercice, des questions s’imposent, apparemment simple si vous le regarder au premier degré, mais très sensé dans un dynamique plus approfondie, par exemple : à quoi ça sert ces Play offs ? Et comment on est arrivé là ? Cette dernière question chers amis, ne vous embêtez pas  parce qu’on n’aura  pas la réponse pour l’instant, puisqu’on est en dehors du secret des dieux. Pardon ! Du secret et de la base rationnelle de ces 20 clubs habilités à jouer la D1 qui l’ont accepté.

Revenons à la première question, qui, a notre avis est d’actualité. A première vue, les Play-offs sont mis en place pour déterminer le champion national ! Très discutable, puisque ce système est utilisé généralement lorsque tous les acteurs n’ont pas la chance de se rencontrer au cours d’une saison régulière comme dans les championnats qui se divisent en région ou un championnat a un nombre d’équipes réduites. L’instance régulateur y fait recours pour au moins favoriser le duel entre quasiment toutes les équipes les plus performantes.

Ce n’était pas nôtre cas, puisque tous nos 20 clubs se sont rencontrés l’un contre l’autre sur 19 journées. Une autre raison qui parait plus pertinente, et qui est un peu traditionnelle, le système Play-off est utilisé dans l’optique de mettre les athlètes plus en jambes donc de jouer plus de matchs. 19 matchs pour une saison n’est-il pas suffisant pour le niveau du football Haïtien? Faisant une concession pour avancer le débat,  en admettant que cet argument de mise en jambe tient, maintenant quel est le résultat en termes de représentativité dans la sélection séniore?

1891344_806125369467630_7778730116094249150_oPour l’instant, on n’a pas la réponse de cette dernière question en attendant que Marc Collat publie sa liste de 23 joueurs le 23 Juin. Mais, déjà on reste perplexe sur la moindre représentativité des locaux, tenant compte de cette situation de coïncidence entre les Play-offs et la mise en activité de nos principales sélections.

Nous avons une sélection qui cherche jusqu’à présent à construire une identité avec des joueurs peu connus par les sélectionneurs. Un joueur peut être l’âme de son club pour cette phase mais en même temps avoir une importance relative en sélection. Les sélectionneurs trouveront ici de bons arguments pour laisser ce joueur pour son club malgré toute sa potentialité parce qu’il ne voudrait pas prendre de risque. Le stage serait alors une occasion pour ces joueurs locaux de se prouver et de faire la connaissance. Le cas du géant milieu terrain Pétion Villois Monumat Constant  Junior est un exemple atypique.

En effet, messieurs et dames, n’agissez pas comme si vous êtes singuliers au monde. Si le football étant un système inégal en terme de production de jeu, mais nul ne peut contester qu’il est universel en matière d’application des règles définies par la FIFA. Dans tous les pays du monde, l’année où une sélection nationale sera engagée dans une compétition, pour quel que soit les raisons existantes, les cas de forces majeurs, les championnats locaux se terminent toujours plus tôt que possibles.

Donc merci de nous épargner de vos excuses !

 

À lire aussi:

Share

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.