Foot – D2 : L’entraineur du FC Port-de-Paix sur la sellette ?

Par Keke Vieri et Childo Geffrard

Tenu en échec à domicile par l’AS Trou du Nord (0-0) et battu par l’AS Dessalines (0-1), lors des deux premières journées du championnat national de D2, le FC Port-de-Paix n’est qu’à l’avant dernière place du classement du groupe Nord (I) avec un (1) petit point. Entraîneur du club depuis 4 ans, Junel Bricius que l’on surnomme ‘’Yopé’’ n’est pas certain de continuer à diriger une équipe qui semble avoir beaucoup d’envie cette année ; Du coup, plusieurs raisons pourraient le forcer à quitter ses protégés.

Bien avant l’ouverture de la compétition, les dirigeants de l’équipe Nord-Ouesienne se plaignaient et répétaient qu’ils aimeraient voir leur formation disputer cette saison les play-offs et accéder à l’élite du football haïtien. Pour y arriver, vont-ils se passer de leur coach qui, compte tenu de son manque de professionnalisme,  est le premier responsable de ce  début catastrophique?

Après 4 saisons mi-figue mi-raisin surtout une 9e place dans leur zone l’an dernier, les Port-de-Paisiens ont commencé ce nouvel exercice par un nul vierge et décevant à domicile puis une défaite à Marchand-Dessalines le weekend écoulé. Ils comptent un point pour deux rencontres disputées et  se retrouvent actuellement à la 9e position du groupe nord (I). Une faute professionnelle de l’entraineur qui a accepté de bosser avec de faibles moyens à sa disposition.

N’ayant jamais évolué en D1, le FC Port-de-Paix a pourtant des supporteurs très envieux. Si l’AS Saint-Louis du Nord, une autre formation de la zone l’avait fait en 2009, ces fans rêveraient voir venir dans leur ville des équipes comme le Baltimore et le Racing Club Haïtien. Pour réaliser un tel exploit, Yopé et ses hommes doivent prendre tout au sérieux dès maintenant. Pour commencer, ils ont un rendez-vous important ce weekend quand ils recevront les Saint-Louisiens dans un derby qui, a toujours l’air tumultueux. En cas d’une nouvelle défaite, le coach pourrait plier bagage car, les observateurs commencent à se demander s’il est éternel et s’il n’y a pas d’autres susceptibles d’assurer ce poste.

Certes, il est difficile de prononcer un jugement sur une équipe qui n’a joué que deux matchs puisqu’il reste encore 16 à disputer mais c’est toujours ainsi chaque saison. Avec un effectif jeune qui n’impressionne pas, un jeu inoffensif  et une défense sans conviction, cela s’avère compliqué et susciterait même des attentes négatives. L’ultime défaite à Marchand-Dessalines (0-1), dimanche, a significativement alourdi le bilan de Yopé sur le banc du FC Port-de-Paix. 4 matchs consécutifs en D2 sans avoir connu le moindre succès. La question de la gestion humaine est aussi en cause et négligée. Cela paraît manifestement fragilisé et on parle de façon éventuelle de l’arrivée de l’entraineur formé à Cuba, Walken Joseph qui, vient de résilier son contrat avec le FC Raymond de Jean-Rabel.

Affaire à suivre…

À lire aussi:

Comments

comments