Foot- Débat: Bras de fer entre Dadou Jean-Bart et Jean-Jacques Pierre

Par Gary Eliézer

Ce n’est plus une surprise, depuis quelques temps le courant ne passe pas (ou peut-être plus) entre le président de la fédération haïtienne de football, Yves Jean Bart et l’expérimenté défenseur haïtien du FC Paris, Jean-Jacques Pierre, ces deux hommes se sont affrontés à travers des commentaires sur la page facebook de Haïti-Tempo samedi lors d’un débat public lancé par l’ancien entraîneur du Racing Club Haïtien, Roberto Geffrard sur l’absence de certains Grenadiers, jugés très talentueux, dans des grands championnats du monde.

Compte rendu.

Selon Roberto Geffrard, Ils sont nombreux, les joueurs haïtiens qui n’ont pas eu une carrière rose, qui n’ont pas réussi à atteindre le haut niveau comme beaucoup de gens l’espéraient, ils jouent dans des petites ligues, pourtant ce n’est pas le charisme qui manque, au contraire, ces haïtiens sont plus talentueux que beaucoup d’autres de nationalité différentes qui réalisent une carrière solide dans des grands clubs, c’était entre autres l’approche du natif de Gros-Mornes publié sur notre page en prenant pour thèse, l’absence des agents de joueurs influents dans notre sport roi sur le marché international pour faciliter le contact entre nos footballeurs et les grands clubs.

Sur ce, les réactions des fans de Tempo pleuvaient sur la toile dont une qui attirait l’attention plus, celle du Grenadier Jean-Jacques Pierre: ” Ce n’est pas si simple. Au-delà de ça, la FHF constitue un obstacle,” a-t-il relaté avant de poursuivre: “J’avais demandé un essai pour Mechack Jérôme au FC Nantes après le mondial des moins de 17 ans (Corée du Sud 2007, NDLR), tout était fin prêt quand la FHF a décidé de bloquer le voyage du joueur disant que (se lajan mwen pral fè sou do’l). Même démarche en 2015 pour Jonel Désiré à Angers et la réponse de la FHF a été (li gen ajan deja)…et malgré mes liens directs avec le président de l’AS Mirebalais pour faire suite à ce dossier, quelqu’un m’a appelé pour me dire que c’est lui l’agent de Jonel et le footballeur est sur le point d’aller dans un stage en Suisse…. résultat?????” S’interroge le défenseur de 36 ans.

Voyant le commentaire sévère de l’homme aux 62 sélections sur sa fédération, Dadou Jean-Bart a répliqué pour apporter un démenti formel: “Je mets Jean-Jacques au défi de prouver à tous le papier qu’il ait envoyé au Baltimore (club de Mechack Jérôme à l’époque, NDLR) pour ce stage. Cette déclaration est mensongère, la FHF se fait toujours le devoir de payer les billets d’avion pour n’importe quel joueur bénéficiant d’un essai dans des clubs étrangers. C’est pour la première fois que j’aie entendu cela, ce n’est pas sérieux, d’ailleurs c’est normal pour qu’un agent perçoive sa commission sur le transfert de son joueur, mwen vivan toujou, nèg pa gen dwa fè grosè manti sa, a mentionné le docteur dans cette dispute qui a vu également l’intervention de Billy Chalera, agent de joueur, partenaire de la FHF.

“Je suis un agent de joueur licencié par la FIFA et je n’ai jamais eu d’obstacles avec la FHF dans mon travail pour permettre aux haïtiens d’effectuer des essais en France, la galère est de préférence à l’ambassade, un peu réticente à délivrer des visas aux footballeurs.”

Toutefois malgré ces deux interventions contraires à ses dires, Jean-Jacques Pierre persiste et signe: “Je ne mens pas, je ne cherche pas à salir l’image d’une institution ou d’une personnalité parce que je n’ai aucun intérêt personnel à défendre, si mwen di sa ki pase ki pa bon e se manti m’ap bay ebyen nou poko ap vanse,” conclut-il.
Qui a raison, qui a tort ? Évidemment la grande interrogation!

À lire aussi:

Comments

comments