Foot- France- L1: Retour gagnant de Placide mais Reims ne s’échappe pas

Par Gary Eliézer

Puni par par Olivier Guegan pour sa boulette contre Bastia lors de la 26e journée de la Ligue 1, Johny Placide qui a fait son retour samedi 3 mois après, a participé dans la victoire de son équipe (4-1) face à l’Olympique Lyonnais pour la dernière journée, mais le Stade de Reims n’a pas échappé à la relégation en Ligue 2.

Pour cette dernière rencontre de la saison, le Stade de Reims recevait Lyon pour jouer sa survie dans l’élite Française, et pour ce match important le nouvel entraîneur, David Guion, s’était obligé de faire appel avec l’international Haïtien dans la cage après plus de 11 rencontres sans convocation où le club a  dégringolé au classement puisque aucun des remplaçants, ne s’est vraiment pas imposé.

En 11 matchs où Placide a été écarté du groupe, le Stade de Reims lui, à reçu sa punition avec les gardiens remplaçants, Carrasso n’a pas réussi à défier les pronostics avec une statistique de 21 buts encaissés pour ses 10 rencontres et 900 minutes passées sur le terrain et surtout 7 défaites dont 4 consécutives que l’équipe a enregistré.

Un retour déterminant mais trop tard pour garder le Stade de Reims en Ligue 1, le club rouge et blanc n’était plus maitre de son destin et malgré sa probante victoire (4-1), le succès miraculeux de Toulouse contre Angers (3-2) a relégué l’équipe en division inférieure ça qui a un peu soulevé la colère du joueur après le match.

”J’ai trouvé beaucoup de choses bizarres au club cette saison. On descend depuis le mois de février. Quand les joueurs ne sont pas bons ils sortent. J’ai assumé personnellement. C’est pareil pour un coach. Pour les présidents (Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin) ? C’est pas pareil. On descend depuis bien longtemps. Il y a des choses qui auraient dû être changées depuis bien longtemps comme l’a fait Toulouse,”  affirme le joueur dans des propos relayés par l’Equipe.

 

 

À lire aussi:

Comments

comments