Foot- Inde- ISL : Kerala Blasters remplit mieux les stades avec Belfort et Nazon !

Par Childo Geffrard

Avec l’arrivée de Kervens Fils Belfort et de Duckens Nazon  cette saison, le Kerala Blasters n’est pas en pôle position pour remporter cette troisième édition de l’Indian Super League mais cela n’a pas empêché au public d’être plus présent dans les tribunes de son stade, Jawaharlal Nehru, que dans tous les autres.

Comme la super Ligue chinoise, l’ISL est en progression croissante en faisant venir chaque année des stars étrangères qui, dans le passé, ont conquis l’Europe. Cette saison, des joueurs comme Lúcio, Helder Postiga, Florent Malouda voire Diego Forlan récoltent le jackpot et s’affrontent dans des duels sans merci mais n’ont pourtant pas pu attirer la grande foule indienne dans les matchs malgré leur popularité et leur gros succès. Par contre, deux (2) footballeurs peu connus, issus d’un petit pays des Antilles, arrivent à le faire avec leur club.

Le Kerala Blasters tient cumulativement le record d’affluence en ISL avec un chiffre de 906,766. Il est le deuxième club, après l’Atlétiko de Kolkata (65,000), que son stade ait été le plus fréquenté dans un match lors des deux éditions précédentes, soit 62,087 de personnes, mais cette année la donne a changé jusque-là.

Insatisfaits de ces chiffres, Steve Coppell, le nouvel entraîneur du club de la ville de Cochin et le jeune scout Pappachen Pradeep embauchent de nouveaux joueurs dont on peut citer les grenadiers: Belfort Kervens Fils et Duckens Nazon. Pour ce nouveau challenge, sept (7) journées suffisent au club des deux haïtiens pour faire venir 149,826 spectateurs au total dans son antre, soit en général le plus grand nombre déjà cette saison et 54,913, le nombre le plus élevé dans un match, c’était contre le Delhi Dynamos (0-0), 3e journée.

Il faut dire que ces deux internationaux haïtiens aident leur club, non seulement sur le plan sportif mais aussi financier en suscitant l’intérêt des fans à venir assister aux matchs.

A noter, Belfort a joué tous les matchs pour lesquels il a été convoqué (6) pour un (1) but marqué et une passe décisive. Critiqué pour ses performances mitigées avec la sélection haïtienne, Il est l’une des vedettes de son club contrairement à Nazon. L’ancien joueur du stade Lavallois se comporte comme un simple figurant mais a pourtant connu des jours bien meilleurs en France.

 

À lire aussi:

Comments

comments