Hérold Junior Charles, le vrai ”playmaker” des Grenadiers