Hérold Junior Charles, le vrai ”playmaker” des Grenadiers

Par Childo Geffrard

En distillant trois (3) passes décisives à ses partenaires, lors de la victoire de la sélection d’Haïti contre celle du Trinidad (4-3) en prolongation pour composter son billet pour la dernière ligne droite des barrages de la Gold Cup 2017, Hérold Junior Charles a distinctement été étincelant et génial lorsqu’il a laissé parler ses pieds au point de s’imposer comme le véritable leader technique de l’équipe nationale.

Après avoir marqué un but à l’occasion du premier match des Grenadiers dans ce tournoi triangulaire, un succès contre Suriname (4-2), ‘’Blan Solo’’ s’est en toute logique régalé face au Soca Warriors. Capable de faire des gestes venus d’ailleurs dont lui seul a le secret, le milieu offensif de 26 ans a marqué la rencontre de son empreinte en délivrant trois (3) caviars à ses coéquipiers pour permettre, au bout du suspense, à Haïti d’être le 5e pays de la zone caribéenne qui va croiser le fer avec le 5e de l’Amérique centrale afin de connaître le dernier qualifié de la Gold Cup 2017.

Tout au long de ce match, chaque coup de pied arrêté a été un casse-tête pour le gardien trinidadien, Adrian Foncette. Kervens Fils Belfort a scoré à deux reprises sur deux corners bien exécutés par l’ancien meneur de jeu du FC Tempête avant qu’Andrew Jean-Baptiste reçoive à son tour son chèque en reprenant un centre du numéro 10 haïtien à la 117e minute pour mettre fin aux rêves des hommes de Tom Sainfiet.

Écarté de l’équipe nationale pendant trois (3) ans, Hérold Junior Charles, réclamé par nombreux observateurs, s’est vu officiellement rappeler en septembre dernier lors de la réception du Costa Rica au Stade Sylvio Cator en éliminatoires de la coupe du monde 2018 et depuis, il a compris la nécessité de prendre tout sur lui. Pendant son absence, les sélectionneurs Blake Cantero, Marc Collat voire Patrice Neveu ont vainement essayé d’autres joueurs à son poste. Son retour est payant car sur les six derniers matchs qu’il a disputés, les Grenadiers ont gagné 4 et concédé 2 défaites. Beaucoup de gens savent ce qu’il peut inventer avec la sphère. Ses capacités techniques, sa créativité et sa vision surnaturelle du jeu lui ont permis d’être considéré comme l’un des meilleurs de sa génération même s’il n’a pas encore atteint le niveau souhaité.

C’est l’un des talents sûrs qui a disputé la 12e édition de la coupe du monde des moins de 17 ans qui a eu lieu en Corée du Sud en 2007 sous les ordres de Jean Yves Labaze, Hérold Junior Charles a éclaboussé cette compétition de tout son talent en ayant été le patron de cette formation. Dix (10) ans après, il n’a pas pu découvrir l’Europe comme le capitaine Peterson Joseph, on attend donc l’explosion d’un joueur capable d’évoluer au plus haut niveau possible.

À lire aussi:

Comments

comments