Transferts – Ricco sur le marché

Riccardo Ricco va résilier à l’amiable son contrat avec la formation Ceramica-Flaminia, non retenue sur la prochaine Vuelta. L’Italien, courtisé actuellement par d’autres formations qui ne sont pas italiennes, souhaite participer au Tour d’Espagne. Mais il voit aussi plus loin.

Le marché des transferts n’a pas fini de s’emballer. Le jour même où Alberto Contador a officialisé son mariage avec Bjarne Riis l’an prochain, Riccardo Ricco a fait savoir qu’il était lui aussi libre de tout contrat. L’Italien a racheté celui qui le liait à l’équipe italienne Ceramica-Flaminia, moyennant une somme de 75.000 euros. Avis aux amateurs et ils ne devraient pas manquer, malgré le passé trouble du jeune homme.

En fait, si Ricco a voulu reprendre sa liberté, c’est au moins autant dans l’optique du prochain Tour d’Espagne que de la saison prochaine. Ceramica-Flaminia n’était pas retenu pour la Vuelta, et comme Ricco avait déjà manqué le Giro et le Tour, il ne se voit pas boucler l’année 2010, celle de son retour à la compétition après sa suspension pour dopage, sans disputer le moindre grand Tour. Mais le grimpeur de Sassuolo ne veut pas d’une équipe pour trois mois. Selon toute vraisemblance, et dans l’idéal (pour lui), son prochain employeur sera donc une équipe Pro Tour qui participe à la Vuelta à la fin du mois d’août.

Selon son agent, Ricco a déjà entamé des négociations avec deux équipes. Il ‘a refusé de les nommer, mais on sait que Ricco avait discuté avec Patrick Lefevere, manager de Quick Step, il y a quelque temps. Mais la piste la plus sérieuse mène toutefois aujourd’hui vers l’Espagne. Eusebio Unzue aimerait beaucoup enrôler le deuxième du Giro 2008. Avec la suspension d’Alejandro Valverde, l’équipe Caisse d’Epargne est en mal de véritable leader. Ricco et Unzue pourraient donc avoir des intérêts communs. Seul problème, l’avenir de l’équipe Caisse d’Epargne reste incertain. Unzue cherche encore un repreneur pour 2011. Il se murmure que la société Telefonico and Banco Santander, géant du mobile en Espagne, pourrait être celui-ci. Mais rien n’a encore été confirmé.

Les organisateurs de la Vuelta, eux, espèrent en tout cas que Ricco trouvera preneur avant le 28 août. Sa présence pimenterait un peu plus un programme déjà alléchant, puisque les frères Schleck (Saxo Bank) ou Denis Menchov (Rabobank) sont d’ores et déjà annoncés. Quoi qu’il en soit, le cas Ricco devrait être réglé assez vite, la Vuelta approchant à grands pas. Ce week-end, l’Italien devrait participer au Grand Prix Camaiore, portant pour la dernière fois le maillot de l’équipe Ceramica-Flaminia. Au-delà de cette date, une nouvelle étape de sa carrière s’engagera. Reste à savoir où…

Laurent Vergne / Eurosport

À lire aussi:

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.